Dans cet article, je vais vous proposer d’autres remèdes à vos maux que celui-ci !

 

Aménager sa maison : 7 plaies du quotidien et leur remède.

Tous ceux qui ont au moins une fois rénové une maison ou un appartement le savent, il y a des erreurs de diagnostic que l’on paie cher. Certaines se transforment en obstacles à la sérénité, et sont de vraies souffrances au quotidien pour les habitants du lieu. Dans mon travail, j’ai souvent des clients qui me contactent quelque temps après avoir aménagé leur maison, dans le but de résoudre en coaching de « petites problématiques » auxquelles ils n’avaient pas pensé dans leur projet initial. J’ai dressé pour vous une liste non exhaustive de 7 plaies qui font mal avec des solutions pratiques.

 

1.  L’accumulation de meubles.

Lorsque l’on aménage sa première maison, on a tendance à acheter des meubles au fur et à mesure que les besoins se font sentir. La famille qui s’agrandit et le passage au télétravail demandent toujours plus de rangements. On accumule le mobilier jusqu’à se retrouver envahis par des pièces inadaptées, souvent dépareillées et encombrantes, qui entravent la circulation dans la maison.

Si vous en êtes là, pas de panique, la première chose à faire est de trier. N’importe quelle méthode sera la bonne du moment que vous arriviez à vider vos placards de tout le superflu. Et je vous assure qu’il y en a. J’ai pour ma part adopté la méthode de Marie Kondō, redoutablement efficace. Hop ! Une fois la cure de détox de notre home sweet home lancée, on a tout de suite moins besoin de rangements.

Mais le plus simple est encore de réfléchir et de concevoir des rangements sur mesure vraiment malins. Je vous rassure, meuble sur-mesure n’implique pas votre ruine ! Cela veut seulement dire que vous n’allez pas additionner le mobilier, mais réfléchir à un « meuble solution » dans son ensemble. Par exemple dans le salon, vous n’aurez pas une bibliothèque + un meuble télé + un coffre pour ranger les jeux de société, etc. Mais un seul meuble qui intégrera toutes ces fonctions, et que l’on réfléchira évolutif.

La circulation du salon de ces clients s’est vue de plus en plus contrainte avec l’arrivée des enfants et l’étendue de leur « terrain de jeux ». Effet couloir, désespoir ! Remède : repenser l’aménagement et choisir des meubles moins volumineux et multifonction.
La circulation du salon de ces clients s’est vue de plus en plus contrainte avec l’arrivée des enfants et l’étendue de leur « terrain de jeux ». Effet couloir, désespoir !
Remède : repenser l’aménagement et choisir des meubles moins volumineux et multifonction.

 

La chambre de la fille de ces autres clients est devenue étouffante : elle a grandi, sa collection de jouets et de livres avec, et se sont ajoutés un module par ci, une étagère par là… ne lui laissant plus d’espace au sol pour jouer. Remède : trier et réaliser une mezzanine sur-mesure dégageant de l’espace en intégrant les fonctions lit + placards à jouets + penderie + bibliothèque, et pensée pour évoluer avec l’âge de la demoiselle. mezzanine sur-mesure multifonction
La chambre de la fille de ces autres clients est devenue étouffante : elle a grandi, sa collection de jouets et de livres avec, et se sont ajoutés un module par ci, une étagère par là… ne lui laissant plus d’espace au sol pour jouer.
Remède : trier et réaliser une mezzanine sur-mesure dégageant de l’espace en intégrant les fonctions lit + placards à jouets + penderie + bibliothèque, et pensée pour évoluer avec l’âge de la demoiselle.

 

2.  Le linge et les produits ménagers.

S’il est une plaie quotidienne qui fait des dégâts sur le moral des gens, c’est celle de la gestion du linge et des articles ménagers comme l’aspirateur, le balai-brosse et la serpillière. Étrangement, peu de personnes pensent à prévoir un endroit dédié à ces activités passionnantes lors de la rénovation de l’habitat de leur rêve. C’est peut-être parce que justement, le ménage et la lessive ne font pas partie de leurs rêves !

Mais le constat est que, faute d’y avoir prêté attention, la réalité revient comme un boomerang : le séchoir à linge se retrouve à trôner, au mieux dans le bureau, au pire, dans le salon ; les produits d’entretien s’entassent autour de l’évier de la cuisine, et le seau garni de son balai brosse décore les toilettes ou la salle de bain. Jusqu’à saturation des occupants.

Quand on oublie de prévoir l'emplacement de la table à repasser Quand la question du linge n'est pas étudiée en amont du projet d'aménagement intérieur
Faute de place dédiée, ces clients sont contraints d’adopter l’étendoir à linge comme accessoire déco de leur salon.

 

Morale de l’histoire : lorsque j’établis le cahier des charges du projet de transformation de l’intérieur de mes clients, je ne me contente pas de les questionner sur leurs rêves, mais aussi sur ce qui les fait souffrir au quotidien afin d’y trouver des solutions. Et s’ils oublient de me parler du linge et des produits ménagers, je ne manque jamais de le leur rappeler !

Lorsque l’on aménage sa maison, on n’a pas forcément 5 m² à consacrer à une buanderie. Il existe tout de même des astuces simples et pratiques pour remédier à ce problème. Utiliser un étendoir rétractable au-dessus du lave-linge ou à côté du cumulus, un espace caché par un joli rideau pour la planche à repasser, une petite étagère discrète au-dessus de la porte des w.c. pour les produits ménagers, etc.

 

3.  Les chaussures et manteaux qui traînent.

Comme pour le linge, la problématique de l’entrée et de son vestiaire est souvent oubliée dans les projets de rénovation. Surtout dans ceux où les clients souhaitent que l’entrée se fasse directement dans le salon. J’ai moi-même fait cette erreur avant de me former à l’optimisation d’espace. Je dis « erreur » car c’en est vraiment une et je m’en suis mordu les doigts lorsque rapidement, j’ai vu s’entasser les manteaux sur la rampe d’escalier et les chaussures s’aligner contre le mur du salon.

Garder un espace « entrée », même le plus discret et petit possible, c’est s’éviter bien des tracas. Avant d’abattre les cloisons, posez-vous ces questions : où allons-nous suspendre les manteaux, stocker les chaussures et nous asseoir pour les mettre ? Où allons-nous ranger les cartables, les sacs, les trottinettes et les parapluies ?

Aménagement d'entrée avec vestiaire Aménagement d'entrée avec vestiaire et assise
AVANT
PROJET APRES
Proposition d’aménagement d’entrée pour cette grande maison de famille aussi louée en airbnb pour des séminaires professionnels : un placard de face, séparant l’entrée et le salon, sert de filtre pour préserver la concentration des personnes en réunion dans le salon à l’arrivée des retardataires ; et permet d’y ranger les vêtements des invités tandis que les autres placards latéraux restent fermés avec les affaires de la famille.

 

Parfois, un simple petit coffre peut faire office de banquette sous laquelle on rangera les chaussures. Et si l’on tient vraiment à un accès direct au salon, on peut concevoir un joli placard. Il s’intégrera parfaitement au reste de la déco en faisant office de brise-vue, tout en remplissant sa fonction de rangement.

L'entrée de Zoe de Las Cases
L’entrée de @ZoedeLasCases pleine de lumière et de couleurs ! Et si vous utilisiez de jolis sacs pour ranger ici les foulards, là les gants, et encore là les sacs de courses ?

 

4.  La poussière omniprésente.

On ne peut pas l’empêcher de se déposer sur tous les espaces dont elle dispose dans notre intérieur. Mais il est toutefois possible d’éviter qu’elle ait trop d’endroits où s’incruster et que les surfaces qui restent soient moins couvertes d’objets qu’il faudra aussi dépoussiérer.

Comment ? En créant un maximum de meubles intégrés avec des modules fermés dans lesquels vos dossiers, le matériel hi-fi et diverses affaires seront protégés. Ces meubles sur-mesure que j’affectionne tout particulièrement disposeront aussi d’étagères ouvertes qui accueilleront vos objets préférés, ils seront ainsi mis en valeur.

Idem pour vos livres, vous les aimez et souhaitez les avoir sous la main dans votre pièce de vie ? Vous pouvez en entreposer une partie derrière des portes de placard et exposer les plus beaux sur des étagères. Cela allégera considérablement la corvée de dépoussiérage.

S’il est un autre endroit où la saleté adore s’exhiber, ce sont les plinthes, alors pour vous faciliter la vie, évitez à tout prix les modèles à angle droit. Très appréciées pour leur esthétique elles n’en sont pas moins de vrais nids à poussière. Préférez-leur les plinthes arrondies, ou si vous avez des plafonds hauts, celles en bois où la poussière se verra moins que sur des plinthes blanches.

La toile regorge d’astuces pour nettoyer ses plinthes… Et si l’on réfléchissait le choix de ces éléments de finitions d’aménagement intérieur sur le plan pratique et pas uniquement décoratif ?

 

Faciliter le ménage et nettoyage des plinthes

 

5.  Des éclairages blafards ou inadaptés.

Halte à l’éclairage blafard qui donne à l’ambiance un effet Blair Witch et à toute la famille, un air fatigué et malade. Fuyez les lumières agressives et froides de type néon. À la longue, ils sont fatigants et démoralisants. Seul le garage est apte à recevoir ce traitement de faveur, car il ne dispose la plupart du temps, d’aucune source de lumière naturelle.

Eclairage blafard néon
On voit de plus en plus ce genre d’éclairage décoratif (photo @Pinterest). Personnellement, ce n’est pas à mon goût ; mais surtout, cette lumière froide rend ce salon très peu chaleureux, et par le haut, elle devient écrasante… je suis prête à parier que ceux qui vivent dedans ont des migraines à répétition.

 

 

En dehors de la cuisine ou de la salle de bain, au-dessus du plan de travail, préférez les éclairages indirects et multipliés, plutôt que les suspensions et spots avec leur éclairage qui vient du haut. Choisissez des ampoules qui diffusent une lumière chaude, en dessous de 3 300 kelvins, plutôt que froide au-dessus de 5 000 kelvins.

Dans les chambres, on préfère une atmosphère feutrée et douce, il convient donc de choisir aussi des lumières tamisées. Comme dans le salon, n’hésitez pas à ajouter des éclairages indirects afin de pouvoir moduler l’intensité de la luminosité selon l’ambiance que vous souhaitez obtenir. Cela implique bien entendu d’avoir étudié son plan d’implantation électrique en amont !

 

6.  Les fils électriques.

On aimerait qu’ils soient invisibles. Car il faut bien le dire, ce n’est sûrement pas pour leur beauté que nous les utilisons. Les fils électriques polluent visuellement certains espaces. Et que dire de la poussière (encore elle !) qui s’accroche inexorablement à eux pour former de vilains moutons gris ?

Dans le bureau ils s’accumulent afin d’alimenter l’ordinateur, la photocopieuse et autre matériel de travail. Dans le salon, ils courent d’un mur à l’autre pour le branchement de la télévision, de la chaîne hi-fi, de la box internet et des différents éclairages d’appoint. C’est incroyable comme on a l’impression de ne jamais disposer d’assez de prise électrique…

Penser l'implantation électrique en aménageant sa maison
Un classique chez ces clients : une seule prise pour beaucoup d’appareillages et un plat de spaghetti de fils apparents accroche-poussière !
Remède : réfléchir le besoin et l’emplacement des prises en amont de la rénovation… Et sinon, créer dans cette niche d’un petit placard fermé qui cachera les box et leurs fils.

 

 

C’est en fait ici que se situe la plaie : il y aurait moins de fils s’il y avait plus de prises, où qu’elles étaient placées aux endroits stratégiques. Dans les projets d’agencement intérieur que l’on me confie, une fois le plan d’aménagement établi, je prends soin de travailler l’implantation électrique. C’est l’assurance d’une utilisation fonctionnelle et esthétique des prises, interrupteurs et luminaires.

 

7.  Les murs qui se salissent.

Je connais des personnes qui ont rénové elles-mêmes toute la peinture lors de l’aménagement de leur habitation. Bravo à ces courageux qui n’ont pas hésité à sortir les rouleaux et à se retrousser les manches. J’en connais d’autres qui ont laissé ce travail à un peintre peu scrupuleux, et qui lui ont laissé le choix du type de peinture.

Dans les 2 cas, 6 mois après il fallait tout refaire. Pourquoi ? Dans le premier cas, mes amis avaient succombé à l’appel de la mode et opté pour une peinture mate au fini très doux, se rapprochant de l’aspect de la chaux. Dans le deuxième cas, le peintre, par facilité et souci d’économie, avait également choisi une peinture mate pour toutes les pièces de la maison.

Seulement voilà, la peinture mate est extrêmement fragile (sauf certaines références très spécifiques). Elle se lustre et se salit au moindre frottement, accroche la poussière, et, comble de l’horreur, n’est pas lessivable !

Alors pour vous simplifier la vie et faire des économies, choisissez des peintures velours ou satin lessivables pour toute la maison, sauf dans la cuisine et la salle de bain qui préfèrent la finition satinée.

 

Il existe bien d’autres plaies dans la maison, les joins qui noircissent, les résidus de savon sur le lavabo, le calcaire, etc. Vous qui avez aménagé votre maison, vous en connaissez peut-être aussi, et avez envie de nous confier ces expériences et les solutions que vous avez trouvées ? Alors n’hésitez pas à les mettre en commentaire et à partager l’article sur vos réseaux sociaux préférés !

 

—————————–

Crédits photo : précisés dans l’article sous les photos par un @ ; et quand cela n’est pas précisé, c’est qu’elles sont de moi 😉

Vous avez aimé cet article, partagez-le !